ensemble logo

Concept de base des mesures éducatives individuelles

  • Introduction

    Introduction

    Généralités au sujet de notre travail

    ensemble propose des formules d’accompagnement à l’attention d’enfants et de jeunes de nationalité allemande et luxembourgeoise. Nous accompagnons chaque enfant et chaque jeune qui s’adresse à notre organisme, et assumons une responsabilité sur le long terme dès le début de notre offre d’accompagnement. S’il devait arriver qu’un lieu de placement adapté ne soit pas disponible, nous ferions alors le nécessaire pour trouver une solution correspondant aux besoins du jeune concerné.

    Nous savons par expérience qu’il n’est pas rare qu’un jeune doive changer de lieu de projet jusqu’à ce qu’il trouve la forme de projet la mieux adaptée à ses besoins. C’est pour cette raison que l’organisateur de la mesure, et notamment en la personne du coordinateur, représente dans cette phase une constante importante pour le jeune. Le soutien que nous apportons au jeune lui permet de retrouver une stabilité ; c’est un aspect important de notre travail.

    Une condition essentielle du succès des mesures que nous proposons est l’accompagnement du système familial. ensemble attache beaucoup d’importance à cet aspect et tente de le mettre en pratique dès que cela est possible dans le cadre de l’accompagnement d’un jeune.

    Notre positionnement en résumé : aucun jeune ne sera laissé pour compte par ensemble. Dans tous les cas, nous trouverons une solution. Personne ne sera exclu d’un accompagnement pour des raisons internes au fonctionnement de notre organisme.

    Une mesure ne peut prendre fin que pour les raisons suivantes :

    • Les services sociaux mettent fin à la mesure,
    • Le jeune est autonome,
    • Des circonstances extérieures, dont ensemble n’est pas responsable, empêchent la poursuite de la mesure.
  • Projet de coopération

    Échanges, réseaux et coopération entre les administrations et les organismes constituent des éléments cruciaux dans la poursuite du développement d’une politique d’aide à la jeunesse transfrontalière.

    C’est pour cette raison que l’organisme ensemble a vu le jour, résultat d’un projet de coopération entre deux organismes allemands de renom, tous deux spécialisés dans les mesures éducatives individuelles.

    Notre organisme conçoit des mesures, des idées et des concepts éducatifs dans le domaine de l’aide à la jeunesse, et les met en pratique, tant en Allemagne qu’à l’étranger, en tenant compte des exigences que pose le monde globalisé. C’est ce qui amène ensemble à se pencher notamment sur la promotion et la diffusion de mesures d’aide à la jeunesse et à l’enfance innovatrices en Allemagne et à l’étranger, ainsi que sur les échanges et les consultations avec les institutions et administrations œuvrant dans ce domaine. Notre objectif est de coopérer avec les administrations étrangères responsables de l’aide à la jeunesse et de promouvoir des idées conceptuelles dans ce domaine.

  • Notre positionnement

    Nous basant sur une vision positive et humaniste du monde, nous prenons en compte non seulement le caractère unique du parcours de vie et du vécu de chaque individu, mais également sa capacité à évoluer.

    Crises, ruptures, troubles du développement, troubles relationnels datant de la plus tendre enfance : autant de problèmes qui peuvent être abordés, travaillés et résolus grâce à un accompagnement individuel et flexible qui prendra en compte les ressources, le milieu de vie et les systèmes propres à chaque individu. Proposer au jeune de créer un lien avec lui, lui offrir une approche basée sur l’action et sur l’aventure : voici des outils qui lui permettront d’en finir avec des schémas comportementaux très profondément ancrés et lui offriront une réelle opportunité de développement positif.

  • Groupe cible

    Au cours de ces dernières années, l’aide à la jeunesse s’est vue confrontée à un nombre croissant de jeunes personnes que l’on décrit comme étant particulièrement « difficiles ». En raison de leur vécu, il arrive fréquemment que ces enfants et ces jeunes auxquels ni la famille d’origine, ni les mesures d’aide à la jeunesse sous leur forme classique n’ont pu véritablement venir en aide, décident de vivre à la rue, refusent de se soumettre aux exigences ou d’accepter les propositions bien intentionnées formulées par leurs parents, leurs professeurs et leurs éducateurs visant à tisser des liens avec eux.

    C’est à ces jeunes, à ce groupe cible, que nous nous adressons. Par ailleurs, un nombre croissant d’enfants bénéficie également de notre soutien éducatif.

    Il s’agit d’enfants et d’adolescents :

    • pour lesquels les offres ambulatoires et stationnaires existantes en matière d’aide à la jeunesse existantes ne sont plus adaptées,
    • ont déjà connu l’expérience de la vie dans la rue,
    • ont été confrontés à la violence ou aux mauvais traitements,
    • ne sont pas en mesure de suivre une formation ou de travailler,
    • ne sont pas suffisamment autonomes pour vivre seuls,
    • souffrent d’un retard du développement affectif ou social se manifestant sous la forme de décrochage scolaire, de difficultés à nouer des contacts, du refus de l’autorité, de conflits névrotiques, de tendances suicidaires, de comportements délinquants,
    • qui sont toxicomanes ou fortement exposés au risque de le devenir.

    Soutien, conseil, thérapie des systèmes familiaux sont les autres formes d’aide que nous proposons. Par ailleurs, nous offrons un soutien dans les domaines suivants :

    • questions éducatives et organisation pratique de celles-ci,
    • problèmes relevant des aspects pratiques du quotidien,
    • démarches auprès des administrations, régularisations financières,
    • contact avec les écoles et les jardins d’enfants,
    • organisation du temps libre et des loisirs,
    • mise en place de contacts sociaux visant à apporter une aide à la famille,
    • problématique avec la belle-famille ou dans le cas de famille monoparentale,
    • formation au métier de parents, coaching à l’attention des parents.
  • Approche familiale

    L’un des services que nous proposons consiste à apporter notre aide et notre soutien aux familles d’origine des enfants et adolescents qui sont accompagnés dans le cadre de projets éducatifs individuels stationnaires en Allemagne ou à l’étranger.
    Au cours des dernières décennies, on a souvent constaté que le fait de mener des dialogues constructifs, de fournir des exemples positifs, de mettre un terme aux relations avec ses connaissances et amis ou d’intégrer des schémas comportementaux nouveaux en un laps de temps assez court ne suffisait pas à obtenir un résultat satisfaisant durable.

    Ces enfants et adolescents que l’on peut qualifier de personnes « à gros problèmes » et qui bénéficient d’un accompagnement assuré par ensemble, présentent bien souvent des troubles multiples. La grande majorité d’entre eux est passée par la case ‘placement en institution’ et en clinique psychiatrique. Troubles de l’attachement, désinhibition, perte du contrôle des impulsions, vandalisme, dépression, colère destructrice, variations de l’humeur excessives, consommation de stupéfiants, assouvissement immédiat des pulsions etc. sont les troubles qui sont de plus en plus diagnostiqués.
    Mais quelle en est la raison ? Et quelle solution pouvons-nous y apporter ?

    A l’ère des mass medias, de la globalisation, de la perte des valeurs etc., il semble que l’éducation d’un enfant devienne une mission de plus en plus compliquée. Nombreuses sont les familles – indépendamment de leur niveau social ou de leur niveau d’éducation – qui demandent à être épaulées dans l’accomplissement de cette mission. Ces familles nous indiquent avoir perdu le lien affectif avec leurs enfants et leurs adolescents, ce qui va de pair avec une perte du contrôle exercé sur les enfants et adolescents. « Les enfants font ce qu’ils veulent » : voilà les propos que nous rapportent souvent les parents. Mais en y regardant de plus près, nous constatons que ces enfants et ces adolescents ne sont en réalité que les vecteurs d’un dysfonctionnement familial, et qu’ils ne font que réagir à ce qu’ils ont vécu !

    Grâce à l’éloignement et à la réflexion, le travail d’accompagnement familial peut permettre d’établir de nouvelles relations parents – enfants. En l’absence du stress généré par les disputes quotidiennes, il est possible de réaliser un travail sur le lien affectif entre la famille d’origine et l’enfant ou l’adolescent. Cela se fait par petites étapes dont la progression aura fait l’objet d’une analyse minutieuse. Si cette approche porte ses fruits, la relation parents-enfant connaîtra un nouveau départ. Ce qui importe, ce n’est pas de savoir à qui imputer la faute, mais bien de comprendre quels sont les dysfonctionnements intrafamiliaux (qui sont souvent présents depuis des générations) et d’aider les personnes concernées à sortir du cercle vicieux.

    Bien entendu, ceci suppose de la part de toutes les personnes concernées – parents ou enfants – qu’elles soient en mesure de réfléchir de manière assez objective à leur propre rôle et à celui des membres de la famille, chacun à son niveau et en fonction de ses responsabilités. D’un point de vue systémique, il est important que les parents – indépendamment de la particularité du lien qui les unit à leurs enfants –accordent à ces derniers l’autorisation émotionnelle, souvent implicite, d’êtres relayés par le projet d’aide, afin que les enfants puissent poursuivre leur développement.

    Il est évident que les parents ont aussi le droit de pouvoir évoluer, leur évolution représentant un élément crucial dans la mise en place d’une « nouvelle » relation parents-enfants dont on espère qu’elle sera plus saine sur le plan affectif. Les liens familiaux sont souvent irrationnels mais presque toujours très forts et durables. N’oublions pas que les jeunes que nous accompagnons seront un jour eux-mêmes parents. Ils ont besoin de se confronter à leurs parents, de façon objective mais respectueuse, pour apprendre à développer leur sens de la réflexion et de la compréhension.

    Malheureusement, force est de constater que certaines familles refusent de prendre leurs responsabilités. Dans le travail réalisé dans le cadre du projet, nous voulons essayer de les faire changer d’attitude. Même s’il s’agit d’un aspect douloureux, le lien avec la réalité doit rester un élément essentiel de l’aide éducative.

  • Service

    Pour envisager la mise en place d’une formule d’aide, il faut, en règle générale, qu’un plan d’aide ait été établi (pour l’Allemagne, conformément au § 36 de la loi sur l’aide à l’enfance et à la jeunesse, et, pour les autres pays, conformément à toute autre base juridique comparable), et que la personne concernée soit disposée à adhérer et à s’impliquer dans le projet.

    ensemble propose toute une gamme d’aides éducatives flexibles, conçues pour répondre aux besoins individuels de chaque jeune. Nos propositions éducatives individuelles ont fait maintes fois leurs preuves dans la définition et la mise en place de perspectives de vie durables. Outre les aides individuelles que nous proposons sous forme de conseils, d’accompagnement et de suivi à l’attention des enfants, des adolescents et des jeunes adultes et de leurs familles, nous instaurons également des mesures relatives au lien qui les unit au monde extérieur. Une attention particulière est accordée à l’intégration de leur sphère personnelle / individuelle dans l’espace social.

    Voici les modules et les formules d’accompagnement que nous proposons dans le cadre de nos aides éducatives flexibles :

    • Accompagnement ambulatoire dans la famille d’origine (aide familiale socio-pédagogique)
    • Conseils à l’attention des parents et des familles ; thérapie systémique parentale et familiale
    • Logement accompagné en rapport avec l’autonomisation du jeune
    • Accompagnement mobile dans le milieu de vie du jeune (quartier, clique, environnement social particulier etc.)
    • Projets basés sur l’espace social
    • Interventions de courte durée en cas de crise
    • Projets stationnaires en Allemagne et à l’étranger (forme de vie semblable à la vie de famille)
    • Projets éducatifs de voyage basés sur l’aventure, en Allemagne et à l’étranger
    • Clearings et mesures de diagnostique
  • École / Formation / Métier

    De manière générale, tous les jeunes dont ensemble assure l’accompagnement sont intégrés dans le système scolaire grâce à une formation par correspondance. S’ils participent à un projet éducatif de voyage ou à un projet sédentaire, les jeunes sont scolarisés par le biais d’aménagements scolaires correspondant à leurs besoins. Pour ceux qui se trouvent en situation de décrochage scolaire, des cours particuliers peuvent, si besoin, être mis en place.

  • Nos collaborateurs

    Chez ensemble, les accompagnants sont des prestataires de service qualifiés dans le domaine de l’éducation. Disposant de leur propre concept éducatif, ils travaillent à titre d’indépendants et jouissent d’une grande expérience de l’accompagnement et de la gestion des crises.

    Il peut arriver néanmoins qu’ensemble fasse appel à des personnes non spécialisées, mais qui présentent un profil particulier. En allemand, nous appelons ces personnes des ‘personnalités de l’accompagnement’. Dans ce cas, nous intensifions alors le niveau de supervision professionnelle et de coordination.

  • Formalités

    Direction :

    Reda El Scherif

    Base juridique du placement

    En Allemagne : en général, paragraphes 27 et suivants du livre VIII du code social allemand, et notamment les paragraphes 34–35a de ce même code.
    Au Luxembourg : législation sociale luxembourgeoise

    Prise en charge

    Dans la plupart des cas, une mesure individuelle peut être mise en place dans un délai de deux à quatre semaines suite à la première demande.

    Frais et coûts

    Les coûts des mesures stationnaires sont calculés sur la base des honoraires journaliers précisés dans les conventions-cadre passées avec le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, et sur la base des honoraires journaliers fixés par la « Landeskommission beim Landschaftsverband Rheinland ». Le montant de ces honoraires journaliers peut varier en fonction de l’intensité de l’accompagnement et sera déterminé au cas par cas. Le coût des mesures ambulatoires est calculé sur la base d’un tarif horaire pour prestation professionnelle. Ce tarif horaire aura fait l’objet d’un accord avec les services sociaux locaux en charge de la jeunesse.

  • Protection des mineurs

    Voici les différentes étapes que suit ensemble en cas de suspicion de mise en danger du bien-être d’un mineur au sens du § 8a du livre VIII du code social allemand, que ce soit par le biais de personnes appartenant à l’institution ou par le biais de personnes extérieures.

    1. Implication des enfants et adolescents bénéficiant d’un accompagnement
    Au début de leur mesure d’accompagnement, un dossier d’information est remis aux enfants et adolescents. Ils y trouveront une liste de contacts utiles (famille d’origine, service d’aide à la jeunesse compétent au niveau local et régional, représentant de l’institution), ainsi que des enveloppes préaffranchies au moyen desquelles ils pourront prendre contact avec les personnes de confiance de leur choix : employé du service d’aide à la jeunesse en charge de leur dossier, coordinateur d’ensemble ou membre de la Direction d’ensemble.

    2. Suspicion de mise en danger du bien-être d’un mineur au sein d’une mesure d’accompagnement stationnaire

    En cas d’éléments de suspicion ou d’indications concrètes de mise en danger du bien-être d’un mineur au sein d’un projet géré par ensemble, voici les procédés qui seront appliqués :

    • La Direction d’ensemble en est immédiatement informée.
    • L’équipe de direction d’ensemble procède à une première évaluation des éléments de suspicion de mise en danger du bien-être du mineur.
    • En présence d’indices significatifs contre des personnes intervenant directement dans le projet stationnaire, ensemble aiguillera immédiatement l’enfant ou l’adolescent vers un autre lieu d’accueil où il restera jusqu’à ce que la situation soit clarifiée. En cas de soupçon contre un collaborateur du projet stationnaire, des entretiens seront immédiatement menés avec le collaborateur et les éventuels témoins, entretiens qui pourront, en dernier ressort, être immédiatement suivis de poursuites judiciaires.
    • En présence d’éléments significatifs contre des personnes opérant dans l’environnement éloigné du projet stationnaire ou bien dans l’environnement familial de l’enfant ou de l’adolescent, celui-ci reste couvert par les conditions particulières de protection inhérentes au projet stationnaire.
      Le conseiller en protection des mineurs établit un relevé des faits et des résultats du comité de délibération. La Direction informe immédiatement les services de l’enfance compétents ainsi que l’administration en charge de la surveillance des institutions dans la région où se situent le projet stationnaire et le siège de l’organisme, et leur fait parvenir les informations écrites.
      Tous les intervenants de l’organisme d’aide procèdent avec l’enfant / l’adolescent à une évaluation du risque (en fonction de la situation) et avisent de la suite de la procédure.

    3. Suspicion de mise en danger du bien-être d’un mineur dans le cadre d’une mesure d’accompagnement ambulatoire
    En cas d’éléments de soupçon ou d’indications concrètes de mise en danger du bien-être d’un mineur dans le cadre d’une mesure d’accompagnement ambulatoire, voici les procédés qui seront appliqués :

    • La Direction d’ensemble en est immédiatement informée.
    • L’équipe de direction d’ensemble procède à une première évaluation pour voir s’il existe des éléments de soupçon significatifs de mise en danger du bien-être du mineur.
    • Le conseiller en protection des mineurs établit un relevé des faits et des résultats du comité de délibération.
    • La Direction informe immédiatement les services de l’enfance compétents et leur fait parvenir les informations écrites.
    • Tous les intervenants de l’organisme d’aide procèdent avec l’enfant / l’adolescent à une évaluation du risque (en fonction de la situation) et avisent de la suite à donner à la procédure (exemple : retrait immédiat de l’environnement familial).

    4. Conseiller en protection des mineurs
    ensemble compte dans son équipe de direction une éducatrice spécialisée disposant d’une longue expérience professionnelle et formée en tant que conseillère en protection des mineurs (conformément au § 8a). Cette professionnelle exerce les fonctions de conseil et de coordination et veille à l’échange des informations dans le cas d’une suspicion ou de l’existence d’une mise en danger du bien-être du mineur.

ensemble gGmbH
Siège
Marienkirchplatz 3
41460 Neuss, Allemagne
Téléphone 02131 405162-0
info@ensemble-online.eu
Bureau Luxembourg
14, rue Henri Kirpach
8237 Mamer
Téléphone +352 26375904
info@ensemble-online.eu